Le test m’a permis d’avoir une confirmation et une explication de ma différence.

Je peux maintenant mieux appréhender mes réactions et ma vision du monde. La frustration générée par l’incompréhension des autres est à présent maîtrisée et atténuée.

Par ailleurs, cela a nettement accéléré une remise en cause professionnelle au travers d’une reconversion.

Emma, 30 ans

Passer un bilan HP m’a apporté une réassurance que ce que je ressens (surtout la différence aux autres) est explicable et légitime. Donc aussi soulagement et affirmation.

Changement vie perso: je me sens légèrement plus sûre de moi et je m’octroie plus de choses car je sais maintenant que ce que je ressens est légitime et du coup je peux m’écouter, même si mon entourage a d’autres besoins.

Changement vie professionnelle : là aussi je me laisse plus vivre et accepte que je fais certaines choses différemment que mes collègues. Quelle libération !

Changement vision de moi-même : je me vois d’une manière plus juste et culpabilise nettement moins par rapport à comment je perçois les choses et comment je réagis. Je peux rire de mes petites particularités et la vie est maintenant plus légère.

Changement rapport au monde: je qualifie maintenant les gens en deux catégories : me convient-ne me convient pas. C’est là aussi soulageant car quand on est trop différent c’est difficile pour moi. Ma clairvoyance et mon sens d’observation  me placent par moment dans des situations délicates vis-à-vis des autres mais je tolère mieux leur étonnement et leur difficulté à me suivre, là aussi il y a moins de culpabilité et plus d’humour !

Je conseille vivement cette démarche, on se connaitra et s’acceptera mieux par la suite !

Pascale Michelon est une chouette testeuse, elle est à l’écoute, discrète, très bien organisée et neutre pendant le test. La restitution se fait en douceur mais avec clarté et beaucoup d’attention de bien expliquer non seulement le résultat mais également les phases d’adaptation au résultat qui sont très utiles à savoir.

Mia, 44 ans

Passer un bilan HP m’a permis de mieux me comprendre, de me « rapprocher de moi même » et d’accepter ma différence de fonctionnement.

Ce bilan m’a aidé à prendre confiance en moi, à mieux comprendre mon histoire familiale et affective. Je me sens mieux dans ma vie en général et je vis beaucoup mieux avec moi même !
Je suis davantage consciente de ce qui se joue dans ma relation avec les autres.
Cela m’a aidé à « négocier un tournant important » dans ma vie (projet de reconversion professionnelle notamment.

Pascale est une personne immensément respectueuse, disponible, d’une grande écoute et d’une grande discrétion. Elle a fait en sorte de me mettre en confiance lors de la passation du test et lors de son accompagnement, ce dont je la remercie profondément.

Camille, 43 ans

Dans le cadre d’un développement personnel que j’ai entamé depuis plus de deux ans maintenant, suite à la découverte de mon hypersensibilité, suite à de nombreuses lectures de ci de là et par souci d’une éducation approprié à mes fils pour contrer l’éducation que j’ai reçu, c’est tout naturellement que la question d’un éventuel haut potentiel est venu assaillir mon cerveau et ne l’a plus lâché. Toutes les phases de l’incompréhension, du doute, du renoncement et de la peur ont été franchi.

Par mes recherches je suis arrivé à oser contacter Pascale qui m’a tout de suite rassuré par son calme et la place qu’elle sait laisser à l’autre pour instaurer un dialogue.Ensuite tout s’est enchaîné d’une manière fluide.

Je suis encore dans la phase de digestion des résultats mais le poids du doute est enlevé. Un calme s’est instauré dans ma tête et me permet de mieux appréhender ma « nouvelle vie ».
Merci à vous Pascale pour le temps que vous avez bien voulu me consacrer.

David, 47 ans

J’ai passé le test MENSA à deux étapes différentes de ma vie, mon score était tout à fait moyen. Il vaut la peine de passer le WAIS qui est d’une portée plus large. Evidemment, il faut aussi être prêt à accepter d’entendre qu’on n’est pas HP …….

Pendant longtemps, j’ai cru que j’étais plutôt un peu bête et inintéressante; pendant longtemps, j’ai cru que pour être intelligent, il fallait être fort en maths; pendant longtemps, j’ai été un peu malheureuse de me sentir rejetée par certaines personnes ou groupes de personnes; pendant longtemps, j’ai eu l’impression de ne pas avoir ma place, nulle part. J’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose ou que je ne savais pas me comporter en société.

Depuis que je sais – preuve scientifique à l’appui – que je suis HP, je comprends pourquoi je suis si souvent en décalage avec les autres, pourquoi la sauce ne prend pas, pourquoi la chimie entre moi et les autres ne fonctionne pas – et pourquoi, avec d’autres personnes, il y a une connivence immédiate. J’ai toujours trouvé que mes vrais amis étaient des gens un peu bizarres et anticonventionnels. Je sais maintenant pourquoi je préfère être seule qu’entourée de personnes qui ne me comprennent pas.
Le puzzle dont les pièces étaient éparpillées s’est reconstitué tout seul. Je vois comment je fonctionne et pourquoi.

Avoir un diagnostic permet de cesser de se culpabiliser et de penser qu’on est nul. Pas besoin, pour autant, de devenir arrogant, je pense que les zèbres préfèrent rester discrets sur leur particularité. De toute manière, un zèbre en reconnaît un autre sans peine, pas besoin de le crier sur les toits.

Gibi, 59 ans

D’effectuer un test de QI a été une expérience fort intéressante pour moi.
Ce test m’apporté une réflexivité, qui par moments m’aide dans ma vie de tous les jours.

L’expérience consistant à être mobilisé intellectuellement de différentes manières durant deux heures et demie en continu a été très stimulante. J’ai apprécié cette expérience et la rencontre avec Pascale Michelon a été tout à fait plaisante.

Stéphane, 44 ans